Home stannifère Le Nord-Kivu bientôt pool minier de minerais de « 3T »

Le Nord-Kivu bientôt pool minier de minerais de « 3T »

Flash-back sur le secteur minier de la province du Nord-Kivu.  A L’année 2010 demeure  pour le secteur minier de l’Est de la RDC en général et du Nord-Kivu en particulier une année électrochoc consécutive à trois faits majeurs ci-dessous : la promulgation par le Congrès américain de la Loi Dodd-Frank le 21 Juillet 2010, la mesure de suspension le 09 septembre 2010 des activités minières dans les 3 provinces de l’ex-Kivu par le Chef de l’État en mission officielle à Goma et enfin  l’adoption des six outils de lutte contre l’exploitation illégale des Ressources Naturelles de la CIRGL par les Chefs d’État réunis à Lusaka en décembre.

Alors que la première qualification de sites miniers en territoire de Masisi (Arrêté ministériel n° 0188 du 23 Mars 2012) n’avait pas été suivie de traçabilité, l’année 2013 allait se terminer sous de bons augures avec la fin des conflits armés ouverts et la signature en date du 23 novembre 2013, d’un protocole d’accord de collaboration entre la Société SMB (à l’époque MHI) et la COOPERAMMA. Ce qui a permis, début 2014, à une requalification des sites miniers, et après l’opérationnalisation du Certificat CIRGL/RDC en février 2014, le lancement de la traçabilité en date du 3 mars 2014 à Rubaya. Entretemps, le secteur minier a connu en 2012 la découverte d’un important site tantalifère à Luwowo-Nyange d’où ont été extraits, de 2014 à 2016, environ 60 à 70 T de coltan par mois. Ce qui a boosté les exportations du Coltan de la province du Nord-Kivu au regard de l’Histogramme ci-dessous :

Il sied de noter qu’entre 2014 et 2017, sur les 7557 Tonnes de Coltan exportées par la RDC, 3860 tonnes, soit 51%, sont provenues du Nord-Kivu plus précisément de la seule région de Rubaya. Signalons que la RDC compte 4 autres Provinces tantalifères à savoir le Haut-Lomami, le Maniema, le Sud-Kivu et le Tanganika. Cette situation a fait que les recettes générées par le secteur minier dans le Nord-Kivu ont sensiblement augmenté  ; ceci sans parler de la contribution au basket-fund de la Province qui a permis notamment de construire des ponts, dont celui de Bihambwe en Territoire de Masisi  sur la Route Goma-Walikale Des retombées significatives ont été aussi enregistrées  du côté de la population avoisinant les sites miniers de Rubaya : une amélioration de l’habitat, un repeuplement du cheptel bovin des investissements dans le transport et même dans le loisir (l’équipe de football FC COOPERAMMA).

Repeuplement du Cheptel bovin et amélioration de l’habitat. En outre, la filière stannifère n’a pas été en reste. En effet, après la levée, en 2012, du cas de force majeure sur son P.R 5266, MPC, a trouvé un nouveau partenaire, Alphamin Bisie Mining (ABM), qui a repris les travaux de recherche par géochimie, tranchées et sondage carottant jusqu’à 500 m de profondeur à Mpama-Nord dans le territoire de Walikale. Les études de faisabilité ayant été concluantes, une partie du PR 5266 a été transformée en PE 13155 en février 2015. Les travaux de construction avancent bien. Grande et bonne nouvelle : à partir de 2019, le projet « Etain de Bisie » de ABM réalisera annuellement 15.000 T de cassitérite à 60% Sn soit 9.000 Tonnes d’étain, faisant du Nord-Kivu la première province productrice de lingot d’Etain de la RDC.

Tout en souhaitant une reprise rapide de l’exploitation du pyrochlore (Minerai de Niobium) à Lueshe dans le Territoire de Rusthuru, les analystes du secteur indiquent que le Ministre des Mines, Martin KABWELULU a réussi son pari. A ce titre, I ’autorité mérite bien des félicitations des notables de la province parce que malgré les péripéties et les turbulences qu’a connues le secteur minier du Nord-Kivu depuis 2008, l’autorité de tutelle ne s’était jamais découragée pour aborder les difficultés en face et y apporter des solutions. Pour rappel, lors de sa seconde mission officielle dans cette province en juin 2009, le ministre des Mines, a déclaré : « Mon souhait est que le Nord-Kivu devienne le premier pôle minier du Pays pour les 3 « T », tout comme le Katanga l’est pour le cuivre et le Kasaï pour le diamant ». Pari gagné sans doute.

 Emmanuel NDIMUBANZI NGOROBA,
Directeur-Chef de service des Carrières

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

POINT DE PRESSE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE NATIONAL DES MINES DU 02 JUILLET 2020

TENU A L’HOTEL KOLWEZI LODGE En date du 02 juillet 2020, Son Excellence Monsieur le Ministre national des mines, le...

MANQUEMENT AUX DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES

Les rapports des missions dressés par les services de l’administration des Mines font état de la non application de plusieurs dispositions...

RAPPEL DES DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES AU CONTROLE DES OPERATIONS DU COMPTE PRINCIPAL LOCAL ET EXTERIEUR

A l’analyse des états des lieux du secteur minier, les services de l’administration des Mines sont arrivés à un constat amer....

Recent Comments