La ministre des Mines Antoinette N’Samba Kalambayi, a reçu dans son cabinet de travail de la Gombe, la délégation du Conseil Congolais de la Batterie. Depuis la création de ce cadre qui s’occupe de l’administration de fabrication des batteries électriques, il s’est passé plusieurs mois sans qu’il y ait des rencontres entre la Ministre des Mines et leur comité de gestion, d’où la raison de leur passage chez la numéro 1 des Mines pour lui étaler leur planning d’activités.

Outre cette visite de courtoisie, la délégation de Denis LECOUTURIER, a profité également de cette réception pour présenter son agenda dans lequel on trouve un programme des descentes dans les différentes mines du grand-Katanga.

Comme l’on sait tous très bien, la fabrication des batteries électriques demande en bonne quantité, la disponibilité des Minerais dits stratégiques et il allait de la responsabilité des dirigeants du Conseil Congolais de Batteries d’effectuer une descente sur terrain pour se rendre compte de l’effectivité de ces mannes minières afin de se rassurer sur l’approvisionnement pérenne. Le quitus et l’appui sollicité la ministre des Mines pour ce déplacement leur a été accordé.

Rappelons qu’après la signature du protocole d’accords entre la République Démocratique du Congo et la Zambie d’un côté et les États-Unis d’Amérique de l’autre, accord portant sur la fabrication des batteries électriques et suivi de la création du Conseil Congolais de la Batterie… il était plus que temps de passer à l’étape de l’exécution de ce projet.

Dans la bataille de la transition énergétique future, notre pays la RDC joue un rôle majeur parce que détenant à lui seul, des quantités importantes des minerais que l’industrie d’automobile de pointe a tant besoin et il est suivi par la Zambie.

Add Your Comment